Présentation de l’association ADNSMP, gestionnaire de l’ATRE

L’association Aide aux détenus nécessitant des Soins médico-psychologiques  (ADNSMP) est une association fondée en Aout 1988 et regroupant personnels et responsables du Service Médico-Psychologique Régional (SMPR), de l’Antenne Spécialisée pour les Toxicomanes ( CSAPA en milieu pénitentiaire) , du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation (SPIP), des établissements pénitentiaires de Lille.

Elle témoigne, par sa composition, d’une collaboration efficace entre les personnels pénitentiaires et les acteurs de Santé.

Son but est bien l’aide aux personnes étant ou ayant été incarcérés  et nécessitant des soins médico-psychologiques.

les valeurs de l’association :

« L’ADNSMP est une association loi 1901, à but non lucratif et de droit privé.

Elle œuvre et défend un regard professionnel sur les publics incarcérés, sortant de prison et/ou présentant des problèmes d’addiction ;

Elle s’emploie à lutter contre les discriminations, les stigmatisations, les stéréotypes et les préjugés ;

Elle place son accompagnement dans un contexte de laïcité et de citoyenneté, et prend en charge les personnes dans un strict respect de leur singularité, de leur évolution selon les moments de leur vie. »

 

les structures et actions de l’ADNSMP :

l’ATRE a été créé en 1995, sur Lille.

Depuis 2012,  l’ADNSMP gère également un dispositif d’Appartements de Coordination Thérapeutique, l’APPARTÉ, situé à Lille.

l’APPARTÉ dispose de 14 places en appartements, pour des personnes présentant des pathologies infectieuses ou somatiques, dont une moitié de ces places est réservée aux personnes sortant de prison.

Outre la gestion de l’ATRE et l’APPARTÉ, l’association ADNSMP mène des actions de soutien matériel aux détenus nécessiteux, lors de leur sortie ; permet d’animer des ateliers thérapeutiques en milieu carcéral, et organise des colloques ; ou pilote des recherches.
(Étude RAPPEL, « Recherche Action sur la Population Pénale Écrouée à Loos » depuis 1989, et la recherche sur « la souffrance psychique liée à la détention » en 2008).

 

Panorama de l’ensemble des actions de l’ADNSMP, notre association gestionnaire